Impact environnemental

UNE PRÉOCCUPATION GÉRÉE AU PLUS PRÈS DU TERRAIN

L’impact des activités de Limagrain sur l’environnement est une préoccupation gérée au plus près du terrain, au niveau de l’ensemble des filiales, dans une démarche volontaire et responsable. Limagrain intègre également la prévention du risque environnemental dans sa politique de gestion des risques, avec la mise en œuvre de standards applicables à l’ensemble de ses sites dans le monde.

Dans cette optique, Limagrain a mis en place le programme LEIA (Limit Environmental Impact of our Activities). Quatre thématiques sont retenues dans ce programme et font l’objet de mesures et d’objectifs chiffrés, à l’horizon 2022.


Déchets

Limiter et valoriser les déchets

Fiabiliser le reporting sur les déchets et s'assurer de leur traitement.
Valoriser 85% des déchets d'ici 2022

Energie

Réduire la consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre

Réduire de 10% la consommation d'énergie d'ici 2022 (vs 2015-2016)

Eau

S'assurer de la qualité des effluents et optimiser la consommation d'eau

Réduire la consommation d'eau de ville de 5% d'ici 2022 (vs 2016-2017)

Biodiversité

Préserver et enrichir la biodiversité végétale

Identifier, suivre et préserver les biotopes et espèces protégées présents sur les sites proches d'une zone protégée

 


Prévention, recyclage et élimination des déchets

De nombreux investissements ont été conduits en lien avec les déchets et visent :

  • la réduction des volumes, soit par l’évolution des process conduisant à moins de déchets, soit par l’augmentation de la valorisation,
  • la prévention du risque lié aux déchets dangereux, majoritairement liés aux produits chimiques,
  • l’amélioration de la gestion des déchets et des pratiques de la société, 
  • l’amélioration des comportements par la formation et la communication.

Un axe majeur d’action au sujet des déchets est la gestion du risque de déversement d’eau polluée.Trois leviers sont activés pour réduire ce risque : éviter les contaminations, collecter les eaux souillées, et assurer leur traitement adéquat.


Lutte contre le gaspillage alimentaire

En tant que semencier, Limagrain n’est pas directement concerné par les enjeux du gaspillage alimentaire. En revanche, dans ses activités liées aux filières céréalières, qu’il s’agisse d’ingrédients ou de produits de boulangerie pâtisserie, Limagrain veille à minimiser le gaspillage alimentaire.

Cela se traduit par des actions visant à minimiser les déchets issus des process industriels, à transformer ou valoriser ceux-ci et à donner (banques alimentaires, associations) des produits dont la commercialisation ne peut être envisagée.

284 000 € de produits alimentaires donnés aux banques alimentaires (2019).

218 000 € 
investis dans des actions visant à minimiser le gaspillage alimentaire (2019).


Limitation de notre consommation d’énergie et nos émissions de gaz à effet de serre

L’objectif de réduction de la consommation énergétique et des émissions de gaz à effet de serre se traduit par nombre d’actions réalisées dans toutes les filiales :

  •  La responsabilisation des pratiques et des actions individuelles,
  •  La promotion du télétravail,
  • Une politique de déplacement favorisant le train à l’avion, et imposant un seuil maximum d’émission de CO2 pour les véhicules de fonction (moins de 120 g CO2/km).
Plus de 6 M€ investis depuis 2015 dans des actions visant à réduire la consommation d'énergie. 



Une gestion efficiente de l’eau

Conscient de l’importance et de la raréfaction de cette ressource indispensable, Limagrain a mis en place une politique de gestion efficiente de l’eau, qui repose sur plusieurs facteurs :

  • La maintenance et l'entretien des réseaux pour éviter les fuites et le gaspillage.
  • L'expérimentation de systèmes d'irrigation performants. Les essais de systèmes d’irrigation goutte à goutte continue de se développer. Ils permettent d’acheminer l’eau directement au système racinaire de la plante.
  • La mise en place de nouvelles techniques pour contôler et limiter les quantités d'eau utilisées : cultures hors-sol, paillage au sol en plein champ, couche de sable pour les cultures sous serre permettant d’éviter l’évaporation.
  • L'utilisation de logiciels de gestion de l'irrigation permettant d’ajuster l’irrigation aux réserves hydriques du sol, aux besoins des plantes et aux conditions et prévisions météorologiques.
Plus de 2,2 M€ investis depuis 2015 dans l'amélioration de la gestion de l'eau. 

 


Préservation et enrichissement de la biodiversité végétale

Fort de ces liens tissés avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux et le Conservatoire des Espaces Naturels d'Auvergne, Limagrain a sollicité ces deux ONG pour mener, au cours de l’été 2018, un diagnostic de son site de Saint-Beauzire (France) en matière de biodiversité.

Les conclusions présentées en octobre 2018 font un inventaire précis des espèces présentes sur ce site de 10 ha. Les recommandations formulées à cette occasion afin de préserver la biodiversité présente et la développer ont été analysées avec les services et prestataires en lien avec la gestion du site. Des actions en matière de fauche différenciée ou de développement d’habitat pour les espèces animales ont donc été mises en place pour préserver la faune et la flore identifiées. Cet inventaire de biodiversité est actuellement en train d’être réalisé sur d’autres de nos sites, afin de poursuivre et de pérenniser le travail engagé.